logo front vosges    Tourisme de mémoire 14-18, LE FRONT DES VOSGES     picto version anglaise site picto version anglaise sitepicto version anglaise site

LA BATAILLE DES COLS

Autour du Donon, la bataille des frontières

Le mouvement en avant de l’armée française est d'abord volontaire, la 25ème brigade franchit le col de Prayé le 14 août et passe le col du Donon le 18. Les troupes s’avancent dans la vallée de la Bruche au moment où le 14ème corps allemand de réserve reçoit l’ordre de se rassembler sur Mutzig et Barr pour faire mouvement sur le Donon et arrêter l’offensive française. Le 20 août, devant l’échec de la 2ème armée devant Sarrebourg, le général de Castelnau ordonne la retraite à 6 h 55, découvrant le flanc gauche de la 1ère armée, dont la situation devient de ce fait particulièrement critique. Celle-ci reçoit alors l’ordre de retraiter dès le lendemain pour éviter d’être tournée par la plaine de Lorraine.

Le 21ème B.C.P., dans lequel servent de nombreux Raonnais et habitants de la vallée de la Plaine, est alors au Donon, avec la 26ème brigade du colonel Hamon. Un violent combat s’engage le 20 août et après l’échec d’une tentative de contre-attaque, le 21 au soir, la retraite des troupes françaises apparaît comme inévitable. Le lendemain, l’armée française peut examiner de près la première carcasse d’un zeppelin, abattu par fait de guerre dans les lignes françaises. Il s’agit de la première fois dans l’histoire de la guerre où la Chapelotte fait l’objet d’un communiqué  .

Le 23 août, la 13ème division, chargée de barrer la vallée de la Plaine à hauteur de Celles-sur-Plaine, est contrainte de se replier sous la pression de la 28ème division de réserve du général von Pawel (XIVème Corps d’Armée de Réserve). Après avoir fait barrage à la Trouche, à l’est de Raon-l’Etape, les troupes françaises retraitent à nouveau. Le soir du 24 août, toute l’armée est passée sur la rive gauche de la Meurthe. La bataille des frontières laisse place aux combats de La Chipotte, qui s'inscrit maintenant dans la bataille de la Trouée de Charmes. C'est La Marne avant le "Miracle de La Marne".


Image : Troupe présentant les armes au passage de la frontière mosellane. Cliché anonyme - fonds Jean-Claude Fombaron.


Image : Carte postale patriotique française sur la "garde à la frontière". Avant 1914 - fonds Jean-Caude Fombaron.


Alsace. . .Vosges

Suivez-nous!